Historique de la Maison Rousseau

Ancienne poudrière et habitation construite en 1722, détruite par une explosion et reconstruite en 1753 pour Jean-Jacques Cand. L’édifice accueille Jean-Jacques Rousseau en 1764, avant que la fonction agricole ne l’emporte au XIXe siècle. En 1885, la propriété est acquise par Louis-François Perrier (architecte à Neuchâtel et futur conseiller fédéral) qui y effectue immédiatement des réparations: galerie d’accès à l’étage et remaniement des ouvertures avec des encadrements du XVIe siècle récupérés à Valangin. En 1898, l’architecte édifie de nouvelles dépendances, exhausse les pignons du corps de logis, accole une annexe avec terrasse et véranda, ouvre un bow-window dans la façade nord et poursuit l’aménagement « à l’ancienne » de l’intérieur. Offerte à l’État et restaurée en 1917, l’édifice sert de maison de campagne aux conseillers d’État, avant d’être transformée en 1998-1999 pour abriter la Maison de la nature neuchâteloise.

Ce texte est tiré du recensement architectural du canton de Neuchâtel (fiche 019-38)

Pour en savoir plus sur l’histoire de Champ du Moulin et de la Maison Rousseau, cliquer ICI Historique-Maison-Rousseau

Source : Service de la protection des monuments et sites – Rue de Tivoli 1 – CH-2000 Neuchâtel
Édition août 1999